/>
44 rue des Côtes, 78600 Maisons-Laffitte
Disponible aujourd'hui de 9h à 13h
06 35 78 07 31
Isabelle Louis-Ponsing
Coach scolaire
 
44 rue des Côtes, 78600 Maisons-Laffitte
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 13h
 
06 35 78 07 31

En mai, je fais ce qu'il me plaît !

Le dicton bien connu m’a inspiré cet article… et sa date de parution !

Vous qui me suivez régulièrement sur ma newsletter Positives Waves, vous avez peut-être constaté que ce mois-ci, je n’ai pas publié le premier jour du mois et peut-être avez-vous pensé que je vous avais oublié !

Mais non !

C’est juste que ce mois-ci, j’ai fait comme il me plaisait ! Bref, j’ai fait comme la météo …

Parfois, on aimerait bien faire ce qu’il nous plaît, mais nous avons appris que « ce n’est pas possible », « ça ne se fait pas », « il faut tenir compte de ce que vont en penser les autres » …

Ce mois-ci, j’ai « désappris » !

Car il s’agit bien d’un apprentissage ; pour preuve, les enfants de 3 ans à qui j’enseigne depuis début septembre ; je vous assure qu’ils font comme ils en ont envie !

Ils ne répondent pas « présent » quand je fais l’appel, vu qu’ils préfèrent raconter leur fin de semaine ou montrer leurs nouvelles chaussures à leur voisin.e !

Ils se lèvent pour feuilleter un livre parce que c’est plus intéressant que le cours d’anglais d’Eliott (pourtant, je le trouve super son cours !)

Ils frappent leur camarade de classe car ils ne le trouvent pas « sympa » ! ...

Oui, oui, nous apprenons à nous conformer

à ce que les autres attendent de nous (nos parents, nos enseignants ...), puis plus tard à ce que nous pensons être juste, voire à ce que nous pensons que les autres attendent de nous !

Et parfois, voire souvent, à force de nous « contraindre », nous explosons !

Et nous aimerions bien que nos émotions (et celles des autres) soient moins bruyantes, voire inexistantes !

Et nous voudrions que nos vies soient comme un long fleuve tranquille.,

Et nous rêvons d'avancer tranquillement sur notre chemin, sans à-coups ni pannes.

Prendriez-vous le risque de rouler dans une voiture sans jauge à carburant ?

Bien sûr que non ! Car vous risqueriez de tomber en panne d’essence en chemin.

Et bien c’est pareil pour les émotions !

Leur rôle c’est de nous alerter sur le fait que certains de nos besoins ne sont pas satisfaits. Nous ne pouvons donc pas nous en passer pour avancer dans nos vies.

Au contraire nous devons les écouter, les accueillir, pour qu’elles se sentent entendues.

Sinon, elles risquent de s’exprimer de plus en plus bruyamment, jusqu’à ce qu’on leur prête attention !

Crises de larmes, comme cette petite fille de 9 ans qui se retient de pleurer depuis septembre pour ne pas embêter sa maman qui lui manque tant et qui depuis une semaine pleure du matin au soir, tellement que l’instituteur à dû appeler la maman !

Crises de colère, comme ce garçon qui ne supporte plus d’être harcelé à l’école et qui n’a jamais osé en parler par peur des représailles, par honte… et qui « pète un câble » un soir en rentrant de l’école parce que trop, c’est trop !

Crises d’angoisse du lundi, à force de stress accumulé depuis le début d’année à chaque évaluation, et qui menace de se transformer en phobie scolaire.

Bref, nos émotions sont nos alliées

tant qu’elles ne débordent pas trop, ne font pas de vagues et ne se transforme pas en un tsunami qui nous empêche de vivre sereinement.

Plusieurs techniques, comme la sophrologie, les fleurs de Bach ou l’EFT peuvent nous apprendre à apaiser et à mieux vivre nos émotions.

Accueillir ses émotions c’est écouter le message qu’elles ont à nous transmettre, c’est nous écouter, pour qu’elles ne nous rendent pas malades.

Vous avez l’impression d’être submergé par vos émotions, que vous n’arrivez plus à rien contrôler ? Prenez-rendez-vous ! Il n’est jamais trop tard pour réagir différemment !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion